Honoraires

Maître Claudine Florens propose le plus souvent un tarif forfaitaire tenant compte du temps requis pour l’étude et l’analyse du dossier, sa complexité, le degré de technicité requise ainsi que, le cas échéant, des avantages pécuniaires ou moraux procurés au client.

L’honoraire forfaitaire (et non au temps réellement passé) correspond à la somme totale, ferme et définitive que le client devra payer au titre de la prestation de l’avocat. Ce type d’honoraire permet au client d’avoir une idée claire des frais qu’il devra supporter et lui évite ainsi toute mauvaise surprise.

Pour certaines affaires, un honoraire de résultat pourra être prévu et ajouté à l’honoraire forfaitaire de base.

Maître Claudine Florens propose également une formule d’abonnement, applicable pour les entreprises et professionnels qui ont besoin de recourir régulièrement à des prestations de conseil et d’assistance juridique. Il s’agit d’un honoraire forfaitaire annuel, payable mensuellement, dont le montant est fixé en fonction du nombre prévisible d’interventions qui seront requises.

N’hésitez pas à prendre un premier contact avec Maître Claudine Florens par un email décrivant votre situation : un ordre de prix vous sera donné dès vos premiers échanges.

Si vous décidez de lui confier votre dossier, Maître Claudine Florens vous établira une convention d’honoraires conforme au règlement intérieur national de la profession d’avocat qui devra être signée préalablement à toute mission.

Pour vous aider à régler vos frais de justice, sachez qu’une aide juridictionnelle peut être accordée par l’État aux justiciables dont les ressources sont modestes.

En outre, il est possible que l’un de vos contrats d’assurance contienne une garantie de protection juridique ayant pour effet d’alléger considérablement vos frais de procédure.

En tout état de cause, les honoraires réglés par la clientèle dans le cadre des procédures judiciaires font systématiquement l’objet d’une demande de remboursement par la partie adverse, conformément à l’article 700 du Code de procédure civile, ce qui, en cas de victoire, peut venir compenser une grande partie des honoraires de l’avocat.

En cas de contestation des honoraires, il vous est possible de saisir le Bâtonnier de Marseille ainsi que de recourir à un médiateur de la consommation tel que M. Jérôme Hercé, médiateur de la consommation de la profession d’avocat, 22 rue de Londres, 75009 Paris, mediateur@mediateur-consommation-avocat.fr Site Internet : https://mediateur-consommation-avocat.fr